Translate this article

Ex vice-Président du PDC suisse (aujourd’hui Le Centre) de 2004 à 2016, Dominique DE BUMAN a toujours glissé comme un poisson dans les eaux troubles de la corruption de la politiques suisse.
.

Joli slogan… Solidarité et responsabilité… dans le fait de contenir l’information sur la CORRUPTION…

Le 8 juin 2006, Dominique DE BUMAN a officialisé sa connaissance sur le sujet des dérives au sein du pouvoir politique – tant au niveau suisse que fribourgeois – en ces termes. Il s’adressait à Daniel CONUS, membre de l’Association APPEL-AU-PEUPLE et a ensuite repris ses déclarations à l’attention de la Presse :

« Je sais que les Autorités sont complètement corrompues, mais ça ne s’arrête pas là. Si je dénonçais tout ce que je sais, la Suisse entière tremblerait… La société est complètement pourrie. Cela ne fonctionne que par les petits copains. Il y a des problèmes partout. La société (fribourgeoise) n’est pas exempte d’histoires de corruption ou de copinage. J’ai eu vent de certaines choses qui ont été couvertes, c’est vrai, je le sais »

Repris dans toute la Presse romande à partir du 25 mai 2006

.
Ces déclarations ont provoqué un tollé politique. Du jour au lendemain, le vice-Président du PDC suisse pouvait compter ses amis sur les doigts d’une main. Plus aucun politicien ne voulait être vu à ses côtés. Pourtant, comme on le voit ci-dessous, Dominique DE BUMAN savait de quoi il parlait et c’est assurément ce qui a fait peur aux membres de l’Oligarchie corrompue qui contrôlent la politique suisse…

Ancien Syndic de FRIBOURG impliqué dans l’affaire de la Caisse de pension de la Ville, Conseiller National PDC et surtout frère de Jean-Luc DE BUMAN (décédé le 6 octobre 2017), Dominique DE BUMAN côtoyait les plus influents membres actifs dans l’escroquerie et/ou le blanchiment des royalties escroquées à Genève…

Notez que les liens dans la plainte pénale contre Jean-Luc DE BUMAN (cité ci-dessus) ne sont accessible que par un VPN ou à l’aide du Proxy suivant en faisant un copier/coller des liens. Le Site worldcorruption.info a été censuré sur ordre des autorités qui veulent dissimuler leur complicité dans l’escroquerie de plus de USD 3’600 milliards dans le cadre de « l’Affaire de Genève »

https://kproxy.com

Jean-Luc DE BUMAN – à l’instar des Conseillers fédéraux Christoph BLOCHER et Johann SCHNEIDER-AMMANN, était administrateur de SBG/UBS SA, lorsque la banque et sa principale concurrente CREDIT SUISSE et les banquiers privés (LUESCHER et les autres), escroquaient les royalties. C’est à ce moment-là que Christoph BLOCHER a fait construire 117 usines chimiques en Chine !!!

Comme Conseiller National, Dominique DE BUMAN a travaillé avec plusieurs Conseillers fédéraux directement liés à l’escroquerie et au blanchiment des royalties. Mais pas seulement des Conseillers fédéraux, comme vous pourrez le constater dans les liens suivants :

Vous aurez deviné, lorsque des membres de l’Oligarchie sont impliqués dans un crime et qu’une plainte est déposée à leur encontre, aucune suite n’y est jamais donnée. Ils bénéficient d’une impunité totale en violation de l’État de Droit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *