Translate this article

Un « contrepouvoir » pour garantir le bon fonctionnement de la Démocratie.

La Confédération Suisse, voulant affermir l’alliance des Confédérés, maintenir et accroître l’unité, la force et l’honneur de la Nation suisse, a adopté la Constitution fédérale du 12 septembre 1848. Celle-ci garantissait déjà la Liberté de la Presse, dans son Article 45.

Ainsi, les Pères Fondateurs ont assuré à notre Presse, la protection indispensable pour pouvoir jouer son rôle essentiel à notre Démocratie.

La mission de la Presse était dès lors de servir les Gouvernés et non les Gouvernants, en agissant comme contrepouvoir des Autorités politiques en place. C’est en respectant la Constitution fédérale que les représentants de la Presse devaient montrer leur respect envers le Peuple souverain qui leur avait octroyé et garanti ce privilège en signe de rappel que le Pouvoir appartient à l’ensemble des Citoyennes et Citoyens.

Constatons aujourd’hui que les Journalistes ont failli à leur Devoir !

Pour mieux le comprendre, mettez la Déclaration des DEVOIRS et des DROITS des Journalistes, en regard des travaux quotidiens des représentants des Médias de tout bord.

L’information est censurée, elle manque de toute objectivité, elle trompe trop souvent les Citoyens et elle n’assure plus son rôle constitutionnel consistant à garantir le fonctionnement de la Démocratie.

Nos journalistes sont aujourd’hui les Larbins du monde politique corrompu

.


.
Comportement indigne de la Presse Helvétique dans l’information sur l’élection Présidentielle aux USA

Depuis la nuit du 3 novembre 2020, les Journalistes de notre Presse nationale “mainstream” n’ont pas cessé de manipuler l’Opinion publique pour nous faire avaler l’élection de Joe BIDEN à la Présidence des Etats-Unis d’Amérique.

Journal télévisé (RTS 12.45 du 17.11.2020) parlent désormais du Président BIDEN et poursuivent leur mépris à l’encontre du Président élu et en poste Donald J. TRUMP.

Or, pour l’instant, Joe BIDEN n’a été élu que par les Journalistes et compte tenu des fraudes dénoncées, il n’est pas du tout certain qu’il devienne le 47e Président des Etats-Unis.

Journalistes et Politiciens suisses de l’Etat Profond suisse, tentent un coup d’Etat contre les Etats-Unis et veulent contribuer à faire élire un Président que seul le Peuple américain a le droit de choisir démocratiquement et sans que des fraudes puissent y contribuer.

Le comportement de notre Présidente de la Confédération étant indigne de la fonction qu’elle occupe, j’ai déposé une plainte pénale auprès du Ministère Public de la Confédération et du Conseil de Sécurité de l’ONU.

2020-11-17 Plainte pénale

.
Qui sont nos Médias ?

.

TX Group (Tamedia) – Anciennement Tages-Anzeiger

TX Group connu sous le nom de Tamedia jusqu’en 2020, est le plus grand groupe de médias privé de Suisse, sous contrôle de la famille CONINX qui détient plus de 71 % du capital. Fondé en 1893, TX Group emploie environ 3’400 collaboratrices et collaborateurs en Suisse, au Danemark, au Luxembourg, en Autriche et en Allemagne. Le groupe est coté à la bourse suisse depuis l’an 2000. Le président du Conseil d’administration et éditeur est Pietro SUPINO. Anciennement, TX Group était présidé par Hans Heinrich CONINX-PELTZER dont la présence dans les société qui ont contribué à l’escroquerie et au blanchiment des royalties, vaut le détour.

Relevons qu’hormis des sociétés en lien avec la Presse, Hans Heinrich CONINX-PELTZER figure au RC de Rothschild Bank, de sociétés de participations, de transactions financières, etc., mais aussi de la “Tagblatt der Stadt Zürich AG” où l’on relève aussi le nom de Christoph BLOCHER et de sa fille Rahel.

Ceci nous démontre qu’au-delà des noms des groupes de médias, il n’y a aucune indépendance journalistique !

TX Group trouve son origine dans la fondation du Tages-Anzeiger, le 2 mars 1893 à Zurich.

En 1993, la société «Tages-Anzeiger für Stadt und Kanton Zürich AG» a adopté la nouvelle raison sociale «TA-Media AG». Sept ans plus tard, en 2000, l’entreprise est baptisée Tamedia. Le 2 octobre de la même année, Tamedia AG entre en bourse.

En 2007, Tamedia a fusionné avec Berner Espace Media Groupe et en 2011 a repris intégralement Edipresse Suisse, qui édite alors les principales marques médias en Suisse romande. Notons que la famille LAMUNIÈRE, propriétaire d’Edipresse avait contribué activement au blanchiment des royalties et que Pierre LAMUNIÈRE siège au Conseil d’Administration de TX Group. Au surplus, Edipresse avait surtout contribué à désinformer l’Opinion publique lorsque l’escroquerie et le blanchiment des royalties avaient été portés à la connaissance des “journalistes”.

En 2015, Tamedia a regroupé des journalistes de 24 Heures, La Tribune de Genève, Le Matin et 20 Minutes au sein de Newsexpress (NXP), une unité de rédaction commune chargée d’alimenter les sites internet du groupe en alertes informations, dépêches d’agences de presse, reportages photos et comptes-rendus en direct « Live-ticker ».

Le 1er janvier 2020, Tamedia se réorganise et devient TX Group, en référence à « Technology Exchange ».

.


.

ooo Ringier

En Suisse, Ringier édite deux quotidiens :

  • Le Temps (francophone) et
  • Blick (germanophone),
  • un journal du dimanche (Sonntags-Blick)
  • ainsi qu’un titre (CASH) et un portail financier.

Le groupe prévoit qu’à terme, tous les quotidiens et hebdomadaires seront imprimés par le groupe TAMEDIA (TX Group). Wikipedia

L’activité numérique du groupe est réalisée par la filiale Admeira (dont les parts de la Société suisse de radiodiffusion et télévision et Swisscom ont été rachetées en juin 2018 et en février 2020).